Bilan de la semaine de l’innovation dans les métiers du bâtiment

Bilan de la semaine de l’innovation dans les métiers du bâtiment

Bilan de la semaine de l’innovation dans les métiers du bâtiment

Cette semaine le LMB a été l’organisateur événements majeurs sur les innovations dans les métiers du Bâtiment. Comment entreprendre ? Quel drone pour quelle utilité ? Comment travailler avec le BIM entre différents corps d’état ? La paille isolante, sous quelle mise en œuvre ? Quelles techniques utiliser pour l’isolant chaux / chanvre ? Les apprenants du LMB et certaines entreprises participantes ont désormais les réponses pour mieux préparer l’avenir.

Comment entreprendre aujourd’hui dans le bâtiment ?

Depuis dix ans, 42 créations d’entreprises ont été réalisées par des apprentis de l’UFA du LMB de Felletin. Avec une moyenne d’âge de 27 ans, les jeunes entrepreneurs se lancent dans l’aventure principalement dans le domaine de la construction bois et de la charpente. En deuxième position viennent les maçons puis les peintres en bâtiment. La majeure partie de ces projets se font seuls, sous le statut d’autoentrepreneur mais se lient également à Felletin des projets professionnels à plusieurs, avec la création de SAS et de SCOP.

L’UFA de Felletin organise pour tous ses apprentis un module de création d’entreprise. L’objectif de ce module est de donner aux jeunes les clefs de leur projet et d’appréhender les différentes dimensions d’un projet de création d’entreprise : humain, technique, financier, juridique, administratif et commercial.

C’était le cas ce vendredi 5 avril 2019, avec l’organisation de différentes conférences.

  • M Frédéric Prebost de BTP Banque, sur les questions financières de la création et de la reprise d’entreprise
  • M Jean Pascal Girot, SMA BTP, sur le rôle des assurances
  • Mme Sylvie Dumonteil, du CFE de la CMA de la Creuse sur les aspects juridiques et administratifs.
  • M Louis Rayer, M Franck Bazoge et Mme Adélaïde Canlers, chefs d’entreprises, sur la concrétisation de projets de création et de reprise d’entreprise.

    M. Rousset, Président de la Région Nouvelle Aquitaine, est venu conclure ces conférences en rappelant le rôle d’accompagnant de la Région Nouvelle Aquitaine qui propose différents leviers et aides aux créateurs pour mener à bien leurs projets.

Le numérique dans le bâtiment

Le Lycée des métiers du bâtiment de Felletin entre dans l’ère numérique avec des outils d’application du bâtiment. Ces outils permettent de pratiquer les métiers du bâtiment avec plus de sécurité, et de faire travailler ensemble tous les corps d’état, de la création du projet jusqu’à son achèvement.

Des entreprises comme Trimble proposent des solutions innovantes pour le bâtiment, telle la réalité augmentée appliquée aux chantiers. Ils ont décrit aux élèves de licence Génie Civil Parcours BIM, comment travailler sur une maquette qui réunit la structure béton armé et celle de l’ossature en construction métallique. En effet, la plateforme collaborative BIM de Trimble connect permet de faire la synthèse de tous les logiciels et de leurs maquettes afin d’anticiper les problèmes.

Les démonstrations de vols de drones ont montré aux élèves les différentes utilités de ces outils : les ailes volantes ont la capacité de photographier de très grands espaces grâce à leur autonomie et à leur rapidité ; les multi rotors sont eux plus précis pour travailler en mode caméra thermique ou caméra visible sur l’état d’un bâtiment.

La formation Propaille : 5 jours de formation pour un examen final, et 100 % de réussite !

Composée de 8 stagiaires, dont la moitié sont des apprenants du LMB et l’autre moitié des professionnels (maçons, charpentiers ou architectes), la formation pro-paille est co-enseignée par un concepteur (l’architecte Pierre Barnieras) et un technicien (Vincent Bergère, enseignant du LMB). Les stagiaires ont appris les trois types de conception et de mise en œuvre selon les besoins du bâtiment ; ils ont passé un examen final ce vendredi matin, qui leur donne l’habilitation nominative Pro-Paille, nécessaire à l’assurance décennale de construction en paille.

Le chaux-chanvre, une isolation verte en enduit ou en béton.

Les élèves de CAP maçon et Bac Professionnel technicien du bâtiment en gros œuvre ont suivi une formation de M. Sartout, technicien chez tradical. Après une heure de théorie sur les techniques, les élèves ont préparé la matière première avec le mode opératoire spécifique à ces matériaux. Les élèves ont été très intéressés par ces isolations thermiques et phoniques en matériaux bio-sourcés.