LMB de Felletin

Évènement : Journée de sensibilisation au BIM à Egletons, en partenariat avec le LMB de Felletin

Évènement : Journée de sensibilisation au BIM à Egletons, en partenariat avec le LMB de Felletin

Évènement : Journée de sensibilisation au BIM à Egletons, en partenariat avec le LMB de Felletin

logo campus egletonsHistoriquement le Limousin est doté d’établissements de formation aux métiers du BTP de renommée nationale, cette image est aujourd’hui renforcée par la labélisation par le ministère de deux Campus des Métiers et de qualifications dans ce secteur d’activité : L’un à Egletons (Génie Civil et infrastructures intelligentes), l’autre à Felletin (Construction durable et éco-réhabilitation) appuyé sur un réseau de partenaires.

Les campus des métiers regroupent des établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, de formation initiale ou continue. Ils sont construits autour d’un secteur d’activité d’excellence correspondant à un enjeu économique national ou régional soutenu par la collectivité et les entreprises. Les Campus des métiers et des qualifications contribuent à soutenir, par la formation, les politiques territoriales de développement économique et social.

Récemment labellisés, les deux CAMPUS des Métiers et des Qualifications s’associent afin d’organiser une journée de sensibilisation au BIM (Building Information Modeling) à destination des acteurs de la formation aux métiers du Bâtiment et des Travaux Publics.

Le BIM  Qu’èsaquo ?

image BIMLe BIM (Building Information Modeling) permet aux équipes projet (architectes, ingénieurs, entreprises de construction, propriétaires de bâtiments et d’infrastructures, exploitants…) de travailler de manière collaborative en s’appuyant sur des maquettes numériques 3D intelligentes, tout au long du cycle de vie des projets. A la différence des plans classiques en 2D, les données d’un projet piloté via le BIM demeurent cohérentes, coordonnées, précises et riches, indépendamment du nombre de modifications apportées et de leurs auteurs. Ce qui permet d’accélérer l’élaboration et la réalisation des projets de bâtiments et d’infrastructures, tout en réduisant les coûts de construction et d’exploitation.

La directive européenne 2014/24/UE recommande entre autres l’utilisation de processus numériques tels que la modélisation des données des constructions (BIM – Building Information Modeling) lors des appels d’offres et concours de projets publics.

Cette directive « marchés publics » signifie que les 28 Etats membres de l’UE pourront tous encourager, spécifier ou rendre obligatoire d’ici à 2016 l’utilisation du BIM pour les projets de construction et de bâtiments financés par des fonds publics. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, la Finlande et la Norvège imposent d’ores et déjà cette condition aux marchés publics dans le bâtiment.

Par ailleurs, le plan de transition numérique du bâtiment, lancé par Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et du Logement, fait partie des 3 chantiers majeurs des objectifs de relance de la construction par le gouvernement. Ce plan permettra une évolution technologique du secteur du bâtiment. Cela fera baisser les coûts des travaux de construction et d’entretien des bâtiments, augmentera la productivité des entreprises, et favorisera l’attractivité et la création d’emplois.

Toutes les phases et tous les acteurs de la construction seront donc concernés à moyen terme.

Quels sont les enjeux  et les objectifs?

Les acteurs internationaux de la filière du BTP misent sur les technologies de l’information et de la communication pour professionnaliser leur métier en vue d’améliorer les échanges entre les acteurs d’un projet pour construire mieux et à moindre coût. Concrètement, il s’agit de renforcer l’interopérabilité des applications informatiques utilisées par les professionnels de la construction.

Les professionnels de l’acte de construire utilisent des applications numériques à chaque phase du projet, mais ces opérations nécessitent le plus souvent une ressaisie complète du projet sur le logiciel « métier ». Le BIM permettra l’interopérabilité des fichiers et le travail collaboratif. Une fois qu’une personne utilise un logiciel BIM, les échanges entre logiciels métiers en découlent naturellement. Le standard IFC (Industry Foundation Classes) en est le socle puisqu’il permet l’interopérabilité entre applications.

Gagner du temps, réduire les coûts, améliorer la qualité… les avantages du BIM sont nombreux.

Pourquoi cette journée de sensibilisation des acteurs de la formation ?

logo campus felletinLe BIM est une évolution dans les méthodes de travail. Si les leaders du marché anticipent cette évolution technologique et règlementaire, les PME n’ont pas forcément cette capacité et leurs besoins en compétences seront assurés par la formation continue et l’embauche de personnel.

Comme le précise le rapport de Bertrand DELCAMBRE (président du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment), les professionnels du bâtiment en activité n’ont pas été formés à l’utilisation de ces outils. Ce sont des dizaines de milliers d’acteurs, de tous types, qu’il faudra initier à la pratique de ces nouveaux outils: architectes, maîtres d’œuvre, ingénieurs, techniciens, entrepreneurs, artisans… et pour lesquels il faudra des solutions leur permettant de s’approprier les savoir-faire nécessaires dans des conditions adaptées aux petites structures.

L’ensemble des formateurs, quelque que soit le niveau d’intervention, doit être en mesure de générer, modifier ou exploiter une maquette numérique enrichie et l’exploiter dans un cadre pédagogique.

Mercredi 14 Octobre 2015 de 9h à 17h ce sont donc 160 enseignants de l’éducation nationale, professeurs d’université, formateurs des CFA du réseau CCCA BTP ou des centres de formation continue qui se retrouveront au lycée Pierre Caraminot d’Egletons pour une journée consacrée au BIM. Des représentants des organisations professionnelles (FFB, CAPEB, SCOPBTP) et des collectivités territoriales seront également présents.

Des spécialistes de toute la France se succéderont à la tribune afin d’exposer leur retour d’expérience sur la gestion de projet BIM à chaque phase de l’acte de construire. Ces intervenants définiront la notion de maquette numérique, de BIM, ils dresseront un état des lieux de ces technologies au niveau national et international, ils présenteront en détail l’utilisation des données en phase d’avant-projet, de projet ou d’exécution. L’entreprise LEGRAND témoignera sur la mise en place d’un e-catalogue et des contraintes induites par les formats d’échange IFC.

En fin de journée ce sont des enseignants de l’IUT d’Egletons, du LMB de Felletin et du lycée Pierre Caraminot qui rendront compte de leur expérience pédagogique à l’utilisation de maquettes numériques dans le domaine du BTP (voir programme joint).

PROGRAMME

Journée de sensibilisation au BIM (Building Information Modeling)

Egletons, 14 octobre 2015 – Salle Henri Brousse

8h30 : Accueil des participants

9h00 : Introduction             

  • Christophe Laborde, Proviseur du Lycée Pierre Caraminot
  • Thierry Kessenheimer, IA-IPR STI, DAFPIC – Académie de Bordeaux

9h15 : Concepts et enjeux du BIM

  • Arnold Ledan, EGIS (Guyancourt, 78)

10h00 : Exploitation du BIM en phase d’avant-projet (maîtrise d’œuvre

  • Razvan Gorcea, architecte, responsable du BIM à l’atelier d’architecture Michel Remon. (Paris, 75)

10h45 : Pause

11h00 : Exploitation du BIM en phase projet (Gestion du projet, gros œuvre, second œuvre)

  • Didier Valette – Bouygues Bâtiment (Lyon, 69)

11h45 : Exploitation du BIM en phase d’exécution

  • MM Wilfried Mollard, Rémi Visière et Etienne Aucerne, Omega Groupe GA (Toulouse, 31)

12h30 : pause déjeuner

13h45 : Format d’échange IFC – Exploitation du BIM dans le calcul des structures

  • Didier Duhem- Progiscad (Marne la Vallée, 77)

14h30 : Les équipements et le BIM

  • Patrick Valton – Legrand (Limoges, 87)

15h15 : Les travaux Publics et le BIM

  • Arnold Ledan- Egis, MM Pierre Poix et Eric Tournez – Bouygues TP (Guyancourt, 78)

16h00 : Pause

16h15 : Les projets et pratiques pédagogiques liés au BIM

  • Jérôme Sarciat, enseignant licence professionnelle Projeteur structures – IUT Egletons
  • Jean Louis Joslin, enseignant BTS Bâtiment – LMN Felletin
  • Alain Meilhac, enseignant BTS Travaux Publics – LGT Caraminot Egletons.

17h00 : Conclusion