LMB de Felletin

Un partenariat qui concrétise les idées des jeunes du L.M.B.

Un partenariat qui concrétise les idées des jeunes du L.M.B.

Le Lycée des Métiers du Bâtiment, et plus particulièrement les élèves du BTS Systèmes Constructifs Bois et Habitat, ont répondu favorablement à l’appel du Lac du Vassivière, afin de proposer des Habitations Légères de Loisirs (HLL), dans l’idée de l’amélioration de l’aménagement des rives du lac.

.

Tout a commencé en 2009, où le L.M.B. a été contacté par Murray Nelson, directeur du syndicat mixte « Le lac de Vassivière », qui gère les équipements et aménagements du site, afin que les élèves réfléchissent et proposent des modèles de H.L.L.
Les berges du Lac, du fait de la superficie de celui-ci (plus de 1000 ha), respectent la loi littorale. Elles sont donc au cœur d’un souci d’aménagement en respect avec l’environnement et de bonne intégration avec le paysage.

S’imprégner du site
Afin de connaître le lieu du bout des doigts, les élèves et leurs professeurs (Mme Touanen et M. Magnanou) ont visité le site du lac de Vassivière. (Rappelons que seulement 44% d’élèves du LMB sont issus de la région Limousin !)
Les jeunes ont donc découvert deux sites :
– La plage de Broussas, pour une lecture du paysage, avec la vue sur le camping de Vauveix en face. L’objectif était de se rendre compte de l’impact visuel des mobile-homes, de leur forte disparité et du manque d’unité de ce coté des berges.
– Le site d’Auchaize, où les animateurs du ski club ont besoin d’un hébergement pour remplacer les mobile-homes en place.
Les élèves du LMB ont travaillé dans l’optique de remplacer l’existant sur ces deux sites. Le projet retenu deviendrait alors déclinable, et serait le modèle préconisé dans l’avenir, de manière à dénaturer le moins possible les abords du Lac.

Le cahier des charges
A partir de cette demande, les deux professeurs ont transmis un cahier des charges aux étudiants, en prenant en compte la loi littorale, le Plan Local d’Urbanisme, le paysage…
Par ailleurs, il leur a été demandé une conception modulaire, permettant d’adapter les HLL aux besoins des usagers, avec un modèle de base (cuisine, salle de bains, un couchage de deux personnes, une terrasse) puis des modules à ajouter pour recevoir  4 ou 6 personnes.
Les élèves avaient aussi comme consigne de proposer un chiffrage de ce que couteraient les différents projets, au niveau des matières premières.


Mise en place de la conception

Le projet a dans un premier temps été traité en cours d’arts appliqués, en développant l’esthétique, l’intégration dans le paysage, la recherche volumique et les matériaux employés. Chacun des 19 élèves a mené un projet personnel, puis dès la rentrée scolaire 2009, 3 projets ont été sélectionnés, et les élèves ont alors travaillé par équipes.
Ensuite, M. Magnanou a pris le relais avec les élèves sur la conception de la structure, entre autres avec le logiciel Cadwork.
Le partage des tâches sur les 3 projets a été bénéfique pour tous : certains géraient l’aménagement intérieur, d’autres l’isolation, ou encore la modélisation en 3D…

La première présentation : un exercice de style !
Voilà un travail qui prépare les élèves pour leur oral d’examen ! Présenter leur projet devant un parterre d’élus et de professionnels, quelle précieuse expérience !
En effet, en décembre dernier, les projets sont passés sous les yeux curieux et avertis des maires des communes du Lac de Vassivière, mais aussi devant des professionnels des métiers du bois, une architecte du CAUE, des représentants de la Région… Avec l’accueil toujours aussi chaleureux du syndicat mixte, les élèves ont eu avec l’auditoire un échange constructif. Les nombreuses questions du jury leur ont permis de réaliser qu’il faut être crédible lorsqu’on porte un projet, et que l’argumentation est un exercice qui nécessite une véritable préparation.

Le choix est fait : un grand merci
Mercredi dernier, l’équipe du LMB, accompagnée du Proviseur et Proviseur Adjoint, s’est présenté une dernière fois au Lac de Vassivière, afin de savoir quel projet final sera retenu par le jury. Panneaux et maquettes ont servi à préciser chacun de leurs projets.
Ils n’ont pas démérité. Une équipe a eu le prix de « l’innovation », une deuxième celui de « l’intégration », enfin le dernier, qui a été le coup de cœur du jury, a eu le prix de la « modularité ».
Afin de remercier les étudiants du LMB, Stéphane Cambou, président du Syndicat mixte, a souhaité offrir à chacun des élèves une semaine de location au lac de Vassivière, ainsi qu’une place de concert lors de la venue d’Arno cet été sur l’Ile.

Suite à une étude plus poussée, le Syndicat mixte souhaite qu’un prototype soit réalisé. Une dernière phase est envisagée avec le LMB, pour poursuivre une étude de marché et la mener plus loin au niveau des acteurs locaux.

Le LMB a été ravi de ce partenariat, et espère désormais que le projet sélectionné verra le jour sur une des rives du Lac de Vassivière.