LMB de Felletin

Stage de formation consacré à l’art de la rocaille

Stage de formation consacré à l’art de la rocaille

Du 22 au 26 juin, le Lycée des Métiers du Bâtiment accueillera un groupe dans le cadre d’un stage de formation consacré à l’art de la rocaille.

Nouvelle édition d’un stage ouvert au public
Chaise rocailleUne fois de plus, le LMB propose en partenariat avec le Greta Creuse et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat cette formation ouverte aux particuliers et professionnels.
Les précédentes éditions avaient connu un franc succès, d’où la réédition en 2009. Venus de toute la France, les stagiaires sont des architectes, paysagistes ou particuliers.

Initiation à un art décoratif oublié
Cet art consistait à reproduire des plantes à l’aide du mortier : balustrades de balcons, petits ponts enjambant un ruisseau ou un bassin d’agrément, bancs … autant d’éléments décoratifs ou utilitaires réalisés avec de fausses branches en armature métallique couverte de mortier. Certaines réalisations sont à s’y méprendre.
L’art de la rocaille existe depuis le moyen age ; au XIXème siècle, avec l’apparition du béton armé, il est devenu constitutif d’un certain art officiel baroque, illustré en particulier dans les parcs publics, et dont on trouve des correspondances à l’étranger (Parc Güel à Barcelone).
Entre 1860-1870 on voit apparaître d’innombrables barrières rustiques en faux bois, faux arbres complets, jardiniers, mobiliers.
Après 1930, le savoir-faire passe aux mains des amateurs ou « habitants paysagistes », avec un retour de la couleur.
Il s’agit d’un savoir-faire acquis à la base aussi bien par des jardiniers que par des maçons et souvent appris sur le tas.
Il a inspiré les maçons de la Creuse, de retour au pays, qui se sont mis à réaliser des ouvrages en béton armé sculpté : balcons, mobiliers de jardin.

Apprendre des techniques pour réaliser soi-même
Balcon rocailleUn art et surtout une technique de réalisation que certains paysagistes ou professionnels ont besoin d’apprendre, afin de répondre aux demandes de quelques clients, ou bien pour proposer une décoration originale façon « arts déco ». Certains particuliers, amoureux de leurs jardins, ont également envie de s’initier à la rocaille.

Déroulement du stage
M. BROUDISSOUT, enseignant au L.M.B., formera les stagiaires aux techniques à employer pour la réalisation d’éléments de rocaille.
5 étapes seront nécessaires à la restauration ou à la création d’un élément de rocaille.
1 – Présentation théorique de l’art de la rocaille.
2 – Visite de Felletin et des alentours, afin de découvrir différentes œuvres de rocaille.
3 – En atelier, tout d’abord diffusion de l’information technique, conception et mode opératoire ; puis mise en application avec traçage de l’épure à l’échelle 1 ; conception de l’armature (équilibre de la pièce) ; Corps de l’enduit (différents dosages à chaque couche) ; réalisation de l’objet, de l’écorce, et enfin une coloration éventuelle.
4 – Attestation de formation délivrée aux stagiaires
5 – Les stagiaires peuvent repartir avec leur pièce.

Il reste des places pour ce stage.
Pour toute information, contactez Jacques Forgeron à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Creuse, au 05 55 51 95 30